01 49 36 46 20 Inscription gratuite Contact Connexion
appel-offre

Consultation : Appel d'offres ouvert...
Mairie de Blainville-sur-l'Eau

     

 
Acheteur public
Mairie de Blainville-sur-l'Eau
14, rue des écoles
54360 blainville-sur-l'eau FR
Téléphone : 0383757005

Informations générales
Référence de la consultation  
Mise en ligne 20/07/2018 09:00:31 
Mode de passation Appel d’offres ouvert 
Catégorie de marché Services
Classe d'activité Classe 50 : Services de réparation et d'entretien
Département Meurthe-et-Moselle (54) 
Date limite des offres 10/09/2018 12:00:00 
 

Objet de la consultation

Marché d'exploitation des installations des installations de génie climatique des bâtiments communaux

Liste des lots
Lot 0 : Marché d'exploitation des installations de génie climatique des bâtiments communaux
Marché d'exploitation des installations de génie climatique des bâtiments communaux

Réglement de la consultation (RC)
Nom de la pièce 01 - RDC.pdf
Pour télécharger,faites un clic droit sur l'icone
et sélectionnez "Enregistrer la cible sous.."
Date de mise en ligne 17/07/2018 10:28:00
Taille du Fichier 311 Ko

   

IMPORTANT !
Pour répondre vous devez être connecté. (Inscription gratuite)
Pour vous inscrire et/ou vous connecter, cliquer ici.

Questions-Réponses

Vous trouverez ci-dessous, les questions/réponses déposées par les entreprises ainsi que les réponses apportées par l'acheteur public.

Question posée le 01/08/2018 16:54:41  (Ref:21858)
Bonjour,
Question 1 :Le CCTP prévoit des travaux imposés en chaufferie, est-ce que la ville a déjà réalisé ses Diagnostics Amiantes avant travaux (D.A.T.) ? Si oui peut-elle les fournir pour les sites N°5, 6 et 8 ? Si non doit-on prendre en charge ces coûts dans nos redevances P3R ? SI les DAT indiquent des déchets amiantés, merci de préciser si les coûts d’élimination sont pris en charge par la ville ? (non indiqué article 7.5 du CCTP « Risque AMIANTE)

Question 2 :Pour les travaux de remplacement de chaudière de P> 70 k W prévus au P3R, le CCTP et ses annexes ne mentionnent pas si les travaux de mise en conformité du local chaufferie sont à la charge de l’exploitant.Merci de préciser ce point.

Question 3 : Le CCPT ne précise pas si les inspections périodiques (tous les 5 ans) des systèmes de climatisation ou de PAC dont la puissance frigorifique est supérieure à 12 kW (le décret n°2010-349 du 31 mars 2010) sont à la charge de l’exploitant ? (pour installation de climatisation site N°1)

Question 4 :Article 7.13.1 page 28 du CCTP , il est mentionné : « […] Les analyses légionelles sont à la charge du TITULAIRE (3 analyses annuelles par installation) » Faut-il comprendre 1 analyse légionelle par an avec trois points de mesure ou 3 analyses de trois points par an ?

Question 5 :Article 7.13.8 page 30 du CCTP, il est écrit : « […] Des analyses annuelles sur chaque sortie adoucisseurs seront réalisées par un laboratoire agréé et prises en charge par le titulaire (imputation P2) (analyse du type B3, staphylocoques et pseudomono-aerug 250 ml) »Pour les adoucisseurs uniquement dédiés au remplissage en eau adoucie (suite à vidange) sans production d’ECS, ces analyses sont-elles obligatoires ?

Question 6 :Article 10.2 du CCTP ; les températures contractuelles et programmation horaire demandées par établissement sont-elles déjà en vigueur au titre du précédent marché ?Si non, merci de communiquer les températures et programmation du précédent contrat ?

Question 7 :Les montants alloués au CEE sont-ils à déduire des redevances P3 R ?Merci de nous indiquer les surfaces chauffées des différents sites.

Question 8 :Page 19 et 20 du CCTP, il est décrit des travaux de télésurveillance et de télégestion et l’article 7.9 ne détaille pas le niveau d’exigence attendue.Pouvez-vous préciser les points suivants :-Est-il attendu par la ville la mise en place d’un superviseur avec serveur et poste informatique dédié pour les services techniques ? -Est-il attendu de la correction d’ambiance par circuit régulé ?-Pour les installations avec production d’ECS, faut-il prévoit des sondes de températures (départ/ retour par circuit bouclé) avec enregistrement et stockage des données ?-La ville mettra t’elle en place une prise IP en chaufferie et autorisera t’elle l’utilisation de son réseau informatique pour la gestion des communications ?Cordialement
Réponse de l'acheteur public :
Question 1 :Le CCTP prévoit des travaux imposés en chaufferie, est-ce que la ville a déjà réalisé ses Diagnostics Amiantes avant travaux (D.A.T.) ? Si oui peut-elle les fournir pour les sites N°5, 6 et 8 ? Si non doit-on prendre en charge ces coûts dans nos redevances P3R ? SI les DAT indiquent des déchets amiantés, merci de préciser si les coûts d’élimination sont pris en charge par la ville ? (non indiqué article 7.5 du CCTP « Risque AMIANTE)
Réponse 1 : Les DAT sont à prendre en charge et seront imputés au titre du P3R, idem pour les éventuels coûts d’élimination des déchets.

Question 2 :Pour les travaux de remplacement de chaudière de P> 70 k W prévus au P3R, le CCTP et ses annexes ne mentionnent pas si les travaux de mise en conformité du local chaufferie sont à la charge de l’exploitant.Merci de préciser ce point.

Réponse 2 : les travaux éventuels de mise en conformité ne sont pas à prévoir au P3R qui ne concerne que des travaux « d’améliorations techniques avec garantie de résultats ».

Question 3 : Le CCPT ne précise pas si les inspections périodiques (tous les 5 ans) des systèmes de climatisation ou de PAC dont la puissance frigorifique est supérieure à 12 kW (le décret n°2010-349 du 31 mars 2010) sont à la charge de l’exploitant ? (pour installation de climatisation site N°1)

Réponse 3 : il n’y a pas actuellement de climatisation dont la puissance est > 12 KW

Question 4 :Article 7.13.1 page 28 du CCTP , il est mentionné : « […] Les analyses légionelles sont à la charge du TITULAIRE (3 analyses annuelles par installation) » Faut-il comprendre 1 analyse légionelle par an avec trois points de mesure ou 3 analyses de trois points par an ?

Réponse 4 : une analyse sur 3 points par an et par installation

Question 5 :Article 7.13.8 page 30 du CCTP, il est écrit : « […] Des analyses annuelles sur chaque sortie adoucisseurs seront réalisées par un laboratoire agréé et prises en charge par le titulaire (imputation P2) (analyse du type B3, staphylocoques et pseudomono-aerug 250 ml) »Pour les adoucisseurs uniquement dédiés au remplissage en eau adoucie (suite à vidange) sans production d’ECS, ces analyses sont-elles obligatoires ?

Réponse 5 : non

Question 6 :Article 10.2 du CCTP ; les températures contractuelles et programmation horaire demandées par établissement sont-elles déjà en vigueur au titre du précédent marché ?Si non, merci de communiquer les températures et programmation du précédent contrat ?

Réponse 6 : les températures et programmation actuelles sont précisées dans l’annexe 1 au CCTP (exemple site 1 – Hôtel de ville circuit 2 : 4h à 18h en semaine, 6h à 18h week-end)

Question 7 :Les montants alloués au CEE sont-ils à déduire des redevances P3 R ?Merci de nous indiquer les surfaces chauffées des différents sites.

Réponse 7 : les montants des CEE seront à déduire des travaux P3R et seront précisés dans le mémoire technique (MWh Cumac, coût/MWh).
Les surfaces :

Question 8 :Page 19 et 20 du CCTP, il est décrit des travaux de télésurveillance et de télégestion et l’article 7.9 ne détaille pas le niveau d’exigence attendue.Pouvez-vous préciser les points suivants :-Est-il attendu par la ville la mise en place d’un superviseur avec serveur et poste informatique dédié pour les services techniques ? -Est-il attendu de la correction d’ambiance par circuit régulé ?-Pour les installations avec production d’ECS, faut-il prévoit des sondes de températures (départ/ retour par circuit bouclé) avec enregistrement et stockage des données ?-La ville mettra t’elle en place une prise IP en chaufferie et autorisera t’elle l’utilisation de son réseau informatique pour la gestion des communications ?Cordialement

Réponse 8 :
il est attendu au minimum 2 sondes de température ambiante par circuit et la possibilité de gérer les intermittences par circuit (occupation, pente de régulation, optimisation..). Les plus seront analysés et notés.

Il n’est pas demandé de superviseur et poste informatique mais une gestion par serveur web avec accès à plusieurs niveaux. Les plus seront analysés et notés.

Pour l’ECS, il serait judicieux de prévoir un raccordement sur GTC.

Les prises IP (et donc fourniture de box internet) ou la liaison par carte SIM seront à la charge du titulaire du présent marché.


 
 
Déposez ici votre question/réponse
(merci de ne pas indiquer le nom de votre entreprise car l'échange est suceptible d'être rendu publique)

  
SERVICES ENTREPRISES
> POUR LES ENTREPRISES
SERVICES ETABLISSEMENTS PUBLICS
> POUR LES ACHETEURS PUBLICS
AIDE / ARCHIVES / RÉSEAU SOCIAUX
> AIDE
> ARCHIVES
RETROUVEZ-NOUS SUR